Economie & Science

Sport & Santé

LA CHRONIQUE DE LA GROTTE

LA CHRONIQUE DE LA GROTTE

“Tenons-nous les coudes, unissons-nous pour un Mbog Liaa fort et inébranlable”

C’est une nouvelle page de l’histoire du Mbog Liaa qui s’écrit présentement ,c’est  enfin un air d’espoir  que respirent plusieurs membres et sympathisants qui s’interrogeaient  sur l’avenir du rassemblement fédérateur des Bassa Mpoo Bati. Réunis enfin à Pouma,cité emblématique de l’historicité du Mbog Liaa,dans le cadre de l’ assemblée générale élective du bureau exécutif national; une assise très attendue,la première du genre depuis la mort du dernier président du Mbog Liaa, Jérôme Minlend, survenue le 15 juin 2021. Tous les yeux étaient rivés sur la cheminée, question de savoir qui allait au sortir des assises tenir le gouvernail du Mbog liaa. Les sources proches des organisateurs, des participants et des correspondants accrédités à ce conclave, concordent qu’il n’était plus question d’une élection, puisque  Mbombog Malet Ma Njami vice président par intérim et unique coordonnateur des travaux préparatoires   durant la période de sommeil du mouvement, était le seul candidat sur les starting blocks,oui le seul à combler cette vacance à la présidence générale.

 Notre peuple étant aussi exigeant et insatiable n’a pas d’emblée donné à l’intérimaire  la green light,elle a plutôt pensé qu’il prenne deux ans pour montrer de quoi il est capable. Et connaissant cette éléphantesque mission qui l’attend, Mbombog Malet Ma Njami a insisté que les textes du Mbog liaa soient respectés,qu’il bénéficie des quatre années tel que stipulent les textes. Il était donc question pour ce candidat  de bénéficier d’un mandat de quatre années,avec espoir de répondre à cette  scabreuse mission qui l’attend. Après moult échanges,une voie pacifique s’est frayée  pour apaiser l’atmosphère pesante,celle d’un chef traditionnel,sa Majesté Biboum Bi Biboum bi kong Yap. C’est lui qui a plaidé pour que les quatre ans que demande Mbombog Mal Njam lui soient donnés. Cette suggestion a été unanimement acceptée par tous ses congénères qui se sont tous levés comme un seul homme: Une victoire consensuelle.Toutefois,pour être d’avis avec l’assemblée,le président de séance a demandé un ultime avis à l’autorité religieuse la plus gradée dans cette pièce,Mgr  Ntep, ce dernier d’un ton franc et fluide  a corroboré à l’idée collective, demeurant  certain que ce consensus serait  le meilleur et garant d’une stabilité de notre peuple. Monseigneur Jean Bosco Ntep a demandé au président de séance,le professeur  Charly Gabriel Mbock d’accorder  cette mandature de quatre ans au candidat  Mbombog Malet ma Njami.C’est donc sur cette note que les assises de Pouma se sont achevées,entamant ainsi la rédaction d’une nouvelle page de l’histoire de notre regroupement culturel qui par ricochet renaît de facto de ses  cendres. 

Cette chronique vient  deux semaines après ce conclave de  pour  rasséréner les sceptiques,les apeurés au-delà de tout ce qui se raconte au banc des acrimonieux et autres  distracteurs sur la présidence du Mbog Liaa.

On ne le dira jamais assez,la dernière assise de Pouma  rentre dans l’histoire de notre rassemblement culturel.Elle est atypique contrairement aux précédentes et demeure la plus houleuse qui aura animé les conversations dans les chaumières. Cette assemblée, il faut le dire, a démontré sans fioritures que notre peuple  a grandi . Ie peuple  est sorti  d’une léthargie de deux ans,prenant son destin en main et  mettant de côté les égos.Un acte ostensible de la maturité qu’on voit rarement chez les natifs de la grotte,de quoi rester confiant et optimiste.On dirait simplement que c’était un  un happy end.

Au lieu de verser dans les commentaires de caniveau qui nous divisent,semant la haine au sein de l’élite comme ca été  le cas ces derniers jours,toutefois,notre peuple n’est pas dupe.Certaines âmes,certains fils et filles aux  têtes bien pleines  ont demandé que le calme règne et  que l’optimisme reste de mise. Le nouveau Président général du Mbog Liaa, Mbombog Malet Ma Njami, qu’on ne présente plus,  connaît désormais que son challenge est de plus en plus  lourd, il est astreint à de meilleurs résultats. Au registre des challenges,le raffermissement des liens entre les peuples Mpoo,Bati et Bassa,la refondation du mouvement vingt six ans après sa création,nonobstant quelques frustrations observées avant le conclave de pouma, que plusieurs mettent à l’actif  des imperfections des œuvres humaines.On a par ailleurs eu vent cette  semaine qui s’achève de la visite du nouveau président général du Mbog Liaa, Mbombog Mal Njam  chez ses pairs Mbombog Bati dans le cadre d’une visite fraternelle que les observateurs avertis  saluent haut la main. Le travail a commencé,on a plus besoin de traîner le pas.

Pour ceux qui hésitent encore,ils ont le choix entre prendre la place à bord du wagon,ou observer le train s’en aller.

 Les hommes de médias qui sont des lanternes pour la société, doivent résolument ignorer les ragots et les discours haineux  qui animent les foras,et  se projeter vers l’avenir, déjà en mettant en place des supports d’expressions capables d’accompagner  le nouveau président et toute son équipe,  afin que le peuple sache clairement  de fil en aiguille son plan de fonctionnement,ses projets immédiats et à venir tout au long  des quatres prochaines années.

C’est ce à quoi nous allons nous atteler, du moins à Up Africa Media Group.

La présente onction que bénéficie Mbombog Malet Ma Njami pour conduire les peuples Bassa Mpoo Bati au cours des quatres prochaines années va aussi lui permettre de ramener à la maison certains frustrés,ceux qui se sont recroquevillés,ne voulant pas contribuer aux échanges de pouma,de lâcher du lest et de retourner  dans la maison.Notre regroupement culturel n’est pas la chasse gardée des individus, c’est la propriété morale de tous les natifs de la mythique grotte de Ngog Lituba. Qu’on soit babimbi,Likol,Bikok,Bati ou Mpoo, nous sommes tous conviés à son rayonnement. Si un tel n’est pas là,le peuple et sa culture ne  vont pas mourir,la relève va simultanément prendre corps pour une continuation.C’est sous ce sillage que le frère Jean Roger Gérard  Ndebi dont l’enregistrement fait un tabac sur les réseaux sociaux ces derniers temps,il rappelle à cor et cri que nous sommes tous un peuple, nonobstant les divisions imposées par le colon.C’est le même son de cloche que nous relayons pour dire avec la ferme énergie que nous sommes un, les enfants d’un même ancêtre dont le cordon tient son origine à Ngog Lituba.

Un autre beau geste qui mérite qu’on en parle,c’est celui  de la diaspora Bassa Bati Mpo’o qui nous oblige à lever un de  pan de voile en ce début du mois de Mai. En effet , il s’agit de cette  perche que tend l’association Ndab Bikokoo au Mbog liaa. Les deux entités comptent désormais travailler  main dans la main, un peu comme l’avait voulu le regretté Jérôme Minlend, lui qui avait pris part à la première assise du Ndap Bikoko à Duisbourg en Allemagne en 2019. Cette  synergie  permettra  au  peuple Bassa Mpoo Bati  comme un seul homme de venir à bout des challenges qui se dressent sur sa voie. Pour la gouverne de ceux qui ne le savent pas, Ndab bikokoo est ce collectif de la diaspora Bassa Mpoo Bati  avec près de quatre milles  âmes,dont la mission est de rapprocher et raffermir les liens des fils et filles de la grotte qui vivent en occident. Ce regroupement qui existe depuis cinq ans se réunit tous les quatres mois dans une métropole européenne du choix des membres ,dans le but  d’exalter notre

cherissime culture,et surtout de consolider individuellement   les liens d’amour et de s’assigner des obligations adéquates lorsque la mort sonne à la porte de l’association et qu’il faille accompagner un membre. La dernière rencontre en date s’est tenue le  week end du 28 Avril 2023  à Genève en suisse autour du leader principal  Etienne Le jeune Ngom Ngom.Dans un échange personnel avec sa majesté Ngom Ngom,il  a salué l’issue pacifique des travaux de Pouma et a promis rejoindre de manière solennelle la famille du Mbog Liaa et par ricochet mobiliser toute sa fratrie à soutenir le nouvel exécutif que conduit Mbombog Malet Ma Njami. 

 Le nouveau Président général qui est un homme avisé,un ex de cette diaspora saura en communicateur pétri d’expérience trouver les mots appropriés le moment venu lorsqu’il ira à la rencontre des membres du Ndab Bikokoo,ses  congénères d’un autre monde.

 Maintenant que les choses reviennent graduellement  à la normale,vivement donc  le retour aux choses sérieuses,dont en bonne place la reprise des  grandes rencontres qui animaient jadis la cité,le cas des  festivals itinérants, ces grands rendez-vous qui étaient hier, des moments de grandes réjouissances qui mettaient en relief la richissime culture des peuples de la grotte.  Le nouveau président général saura mettre les bouchées doubles pour répondre aux attentes des peuples  de la grotte. 

Qui est Mbombog Malet Ma Njami? Pour ceux qui ne le connaissent pas, Mbombog Malet Ma njami  est un féru de la communication. Il est un journaliste engagé qui suit de près les mouvements de la cité .À son arc, plusieurs cordes:  Il est Fondateur et Directeur de publication de «Bwana Magazine» à Paris, Co-fondateur et responsable des programmes de Radio Gilda, radio privée à Paris.

Il a été  le  correspondant permanent et responsable des productions parisiennes de la Radio panafricaine Africa N°1 à Paris. Ancien Collaborateur du Magazine Jeune Afrique Economie. Créateur et Directeur du festival «France Ethnicolor»  sous le haut patronage de Madame Danièle Mitterrand à Paris.Mal Njam était  le rédacteur en Chef «Culture et Société» du Magazine BARAKA » à Paris.

Il est  en somme,un expert culturel,fondateur de l’atelier afrikrea.Il est  par ailleurs le concepteur de l’agenda culturel du Cameroun auprès de l’Unesco.Mbombog Malet Ma Njami est  un expert de l’événementiel.On peut se targuer fort de ce qui précède qu’Il a le profil requis pour porter désormais la voix des peuples de la grotte.

 Dans son message de circonstance au sortir de l’assemblée générale de Pouma,il a invité tous les fils et filles de Ngog Lituba à se tenir les coudes,à former une synergie autour  de notre regroupement culturel,afin qu’il soit plus fort et inébranlable. Nous lui souhaitons tous nos vœux les meilleurs.

Etienne Nemb

Up Africa Media Group / Atlanta USA

admin

Articles similaires

Lire Aussi x

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE